Crédit : CNRS/ICARE

Le 29 mars 2021, le CNRS est devenu le sixième adhérent de l’association HyFAR-ARA.

Établissement public à caractère scientifique et technologique, le CNRS est un organisme de recherche pluridisciplinaire français, chargé par l’Etat d’identifier, effectuer ou faire effectuer, les recherches présentant un intérêt pour la science ainsi que pour le progrès technologique, social et culturel du pays.

Avec plus de 3Md€ de budget, il emploie 32000 personnes au sein de plus de 11000 laboratoires en France et à l’étranger[1].

Parmi ces laboratoires, plusieurs sont directement intéressés par les sujets de la rentrée atmosphérique et des véhicules hypersoniques qui sont au cœur des activités de l’association HyFAR-ARA.

Sans que cette liste soit exhaustive, on peut notamment citer les laboratoires suivants:

  • Institut de combustion, aérothermique, réactivité et environnement ICARE (UPR3021 – Orléans)
  • Institut P’ : Recherche et ingénierie en matériaux, mécanique et énergétique – PPRIME (UPR3346 – Poitiers)
  • Laboratoire des sciences de l’ingénieur pour l’environnement – LAsIE (UMR7356 – Université de La Rochelle)
  • Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation – CEMHTI (UPR3079 – Université d’Orléans)
  • Centre de biophysique moléculaire – CBM (UPR4301 – Orléans)
  • Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’espace – LPC2E (UMR7328 – Université d’Orléans et CNES)
  • Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers – IC2MP (UMR7285 – Université de Poitiers)

[1] Chiffres 2020